[Omphalotus olearius] Le dahu luminescent

Ce forum permet de montrer des photos de champignons et de discuter sur leur détermination.

Attention: ces déterminations ne permettront pas une consommation des champignons !!!
11 messages Page 1 sur 1

Jplm

Avatar du membre
Messages : 15369
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Bonjour à tous/toutes,

De retour de quelques semaines en Corse, je retrouve avec plaisir Champis.net où je vois que les débats sur les synonymies el la notion d'espèce continuent d'aller bon train. Là-bas, quelques belles petites récoltes pour la poêle en montagne mais assez peu de champignons dans le maquis et une certaine pauvreté d'espèces : le début de saison a été sec (25 + 44 mm dans mon coin en Septembre+Octobre contre une normale de 40 + 90), ça va démarrer maintenant. Dans mon terrain, seulement quelques russules, une poussée d'hygrocybes (je les montrerai dans un autre sujet) et les superbes Omphalotus olearius ci-dessous. Ils poussaient ici et là à proximité de plusieurs arbres ou arbustes du maquis, ou à leur pied : arbousiers, lentisques, chênes verts, chênes-liège et oxycèdres, et non loin d'oliviers.

Je poste sur le forum détermination quoique celle-ci ne fasse guère de doute mais je voudrais connaître la différence avec Omphalotus illudens... nous revoici aux synonymies ! Pour Marchand, il s'agit de la même espèce et il parle même de genre monospécifique. De nos jours, MycoDB liste deux espèces distinctes, Index Fungorum aussi et Catalogueoflife liste 7 espèces dans le genre. Si olearius et illudens sont deux espèces, qu'est-ce qui les distingue : habitat, différences macroscopiques ou microscopiques ?

J'ai une deuxième question - puisque ces champignons poussaient chez moi, j'ai eu tout le loisir d'aller observer plusieurs soirs de suite leur "luminescence" à la nuit tombée : Rien, rien, RIEN, je ne compterai pas sur eux pour éclairer mon allée. Ma question est : quelles sont les conditions pour observer ladite bioluminescence : est-ce seulement à 3h du matin et 2 jours avant la pleine lune ? Faut-il soi-même avoir absorbé diverses substances ? Ou est-ce un truc que l'on répète de livre en livre à l'intention des mycophiles naïfs ? Bref, est-ce un dahu ?

Merci,

Jplm
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
Modifié en dernier par Jplm le 18 nov. 2013, 21:56, modifié 1 fois.
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

bobabar

Avatar du membre
Messages : 934
Enregistré le : 12 nov. 2012, 11:25

Message par bobabar »
Je serai bien incapable de te répondre, mais en tout cas tes photo's sont très jolies.
Tu les as retravaillées, non ?

Jplm

Avatar du membre
Messages : 15369
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
bobabar a écrit :
Je serai bien incapable de te répondre, mais en tout cas tes photo's sont très jolies.
Tu les as retravaillées, non ?
Juste un peu recadrées (et allégées) mais je n'ai pas touché aux couleurs, je crois qu'ils étaient même plus flashy en vrai.
JP
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

bobabar

Avatar du membre
Messages : 934
Enregistré le : 12 nov. 2012, 11:25

Message par bobabar »
Alors, tu vois : ils sont fluo' même de jour :lol: !

felicien

Avatar du membre
Site Admin
Messages : 2504
Enregistré le : 14 oct. 2005, 11:39
Localisation : Les Genevez (Suisse)

Message par felicien »
Bonsoir,

J'avais eu le même problème. Je voulais photographier la luminescence mais même de nuit, je ne voyais rien. La solution a été de les cueillir et de les photographier dans la cave avec un noir total.

J'ai pu voir une légère lumière dans les lames et prendre des photos.

Amicalement,

Félicien

Galenicus

Avatar du membre
Messages : 12
Enregistré le : 13 nov. 2013, 12:03
Localisation : Bouches du Rhône

Message par Galenicus »
Bonjour,

Pour moi il s'agit bien de deux espèces différentes (bien que le GEPR fasse de illudens une variété d'olearius).
Olearius est une espèce MERIDIONALE dont les lames sont jaune orangé, serrées, le chapeau est orangé vif à brun rouge et une marge longtemps enroulée.
Illudens est une espèce plus septentrionale, plus petite, à pied long et des lames jaune dorées (comme tes exemplaires).
Je n'ai pas de données microscopiques.
En ce qui concerne la luminescence j'ai comme toi tenté maintes fois de l'apercevoir, mais rien.....
Etant en Provence je vois souvent des olearius mais jamais si clairs, en conclusion pour tes exemplaires je dirais illudens.

Jplm

Avatar du membre
Messages : 15369
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Bonjour Galenicus,

Les exemplaires photographiés étaient de taille moyenne 7 à 9 cm, et les plus gros observés étaient tout sauf petits : diamètre 15 cm. En outre, l'extrême-sud de la Corse où j'étais est assez peu septentrional... mais pourquoi pas illudens, cela montre la grande similitude des deux espèces. En tous cas je trouve les miens différents des illudens de la galerie... si c'en est.

Jplm

PS : en ce qui concerne la couleur, il s'agit d'individus jeunes, ils ont pris en vieillissant une teinte plus cuivrée proche de celle de Marchand.
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Montségur

Messages : 1758
Enregistré le : 08 juil. 2013, 16:10
Localisation : Pyrénées Ariégeoises

Message par Montségur »
Bonsoir,
Omphalotus olearius (de Candolle) Singer (1948) [1946]
Sur troncs d'olivier mais aussi sur d'autres feuillus (châtaigniers, chênes), parfois sur conifères (pins)
Pour la bioluminescence, se retrouver dans le noir total depuis une quinzaine de minutes (on ne précise pas la substance à consommer avant).

Omphalotus olearius var. illudens (Schweinitz) A. Ortega & Esteve-Raventós (2000) = Omphalotus illudens (Schweinitz) Bresinsky & Besl (1979)
Même biotope, couleur uniforme rouge orangé à orangé terne, plus petit, un aspect plus élancé et l'épicutis qui ne verdit pas à NH4OH, moins méridional.
Sachant qu'il existe des intermédiaires il est préférable de ne pas élever ce taxon au rang d'espèce.
Personnellement je n'ai jamais fait de différence entre ces deux taxons, comme beaucoup de collègues.

Jplm

Avatar du membre
Messages : 15369
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
felicien a écrit :
Bonsoir,

J'avais eu le même problème. Je voulais photographier la luminescence mais même de nuit, je ne voyais rien. La solution a été de les cueillir et de les photographier dans la cave avec un noir total.

J'ai pu voir une légère lumière dans les lames et prendre des photos.

Amicalement,

Félicien
Montségur 09 a écrit :
(...)Pour la bioluminescence, se retrouver dans le noir total depuis une quinzaine de minutes (on ne précise pas la substance à consommer avant).
Merci pour ces renseignements, je sais ce qui me reste à faire pour (peut-être) observer la luminescence la prochaine fois. Pourtant à l'époque où ces photos ont été prises (26/10) les nuits étaient sans lune et j'étais resté de longues minutes à accoutumer mes yeux à cette obscure clarté qui tombe des étoiles. J'étais seul dans le noir, je m'étais mis au ras du sol pour voir les lames et j'entendais les sangliers fouir alentour, c'est là que j'ai pensé au pauvre gars qu'on envoie traquer le dahu !

Merci aussi bien sûr pour les informations concernant la synonymie. Si j'en revois l'an prochain, j'essaierai l'ammoniaque.

Jplm

PS - voici des exemplaires un peu plus âgés photographiés le lendemain, avec déjà l'abondante sporée cendrée :
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Galenicus

Avatar du membre
Messages : 12
Enregistré le : 13 nov. 2013, 12:03
Localisation : Bouches du Rhône

Message par Galenicus »
Bonjour JPLM
Il y a confusion de ma part car j'ai compris que ta récolte etait "parisienne" (dans ton message il était question de ton terrain).
Donc cela change tout et on oublie illudens.

ecmyco

Avatar du membre
Messages : 538
Enregistré le : 28 déc. 2008, 03:56
Localisation : Quelque part dans les bois ou les champs, c'est sûr !

Message par ecmyco »
felicien a écrit :
Bonsoir,

J'avais eu le même problème. Je voulais photographier la luminescence mais même de nuit, je ne voyais rien. La solution a été de les cueillir et de les photographier dans la cave avec un noir total.

J'ai pu voir une légère lumière dans les lames et prendre des photos.

Amicalement,

Félicien
Bonjour, j'ai fait, il y a quelques années, une photo dans le noir absolu (pièce aveugle, milieu de nuit) de Omphalotus illudens, avec les coordonnées suivantes : F/5 : 1000 ASA ; 6 minutes. Donc ça correspond à peu près à une lumière 360 000 fois plus faible qu'une lumière douce de jour...

http://champignons.moselle.free.fr/cha/ ... dens_3.htm

Pour voir cette lumière, la première fois, il faut que les "yeux" (à moins que ce soit le cerveau) s'habituent, soit plusieurs minutes dans le noir des WC. Par le suite, l' "oeil" voit mieux et s'y retrouve en quelques secondes, surtout, surtout, si on regarde les champis "de côté (mon expérience vécue). Mais mes Omphalotes ne m'auront jamais permis de lire le journal. Bon, ce sont des Omphalotes du nord-est.

Un de mes frère, effectuant son service militaire à Chateauroux, m'a raconté jadis, que lors des marches de nuit, les recrues, dont il faisait partie, se repéraient grâce à des morceaux d'écorces qu'ils portaient sur eux... Mycélium d'Armillaire ?? Je ne sais.
11 messages Page 1 sur 1