Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net

Définition

par Félicien Corbat

Les champignons étaient classés (jusqu'en 1969) comme des végétaux inférieurs. Jusqu’au XVII siècle, on divisait les champignons en:

- champignons comestibles: Fungi esculenti

- champignons dangereux: Fungi perniciosi

On les classait donc chez les végétaux et dans le groupe des thallophytes (comme les algues). Le mycélium était donc le thalle du champignon. Ils étaient également classés chez les cryptogames car leur reproduction avec des spores est peu visible par rapport au graines.

Ils forment aujourd'hui un régne à part. Les champignons ne sont donc ni des végétaux, ni des animaux, il font partie d’un règne à part dans le domaine des eucaryotes. Ils possèdent les caractéristiques suivantes:

- eucaryotes (comme les protistes, les animaux et les végétaux, ils ont des cellules avec un noyau “vrai” et des organites entourés d’une membrane au contraire des bactéries et des archea)

- hétérotrophes vis-à-vis du carbone (les champignons ne peuvent pas fabriquer leurs molécules carbonées eux-mêmes, ils doivent les chercher dans le milieu. C’est le contraire des végétaux qui eux sont autotrophes)

- absorbotrophes (les animaux se nourrissent par ingestion et les végétaux par assimilation tandis que les champignons envoient des enzymes dans le milieu et absorbent les molécules digérées)

- appareil végétatif ramifié, diffus et tubulaire = mycélium

- phase 2 X n chromosomes pouvant être très longue

- possibilité d'un cycle de vie uniquement asexué

- reproduction par des spores

- spores généralement non flagellés (il y a des exceptions)

- paroi cellulaire chitineuse (la paroi des végétaux est cellulosique)

- réserve énergétique sous forme de glycogène comme chez les animaux (amidon chez les végétaux)

- présence de sucres spéciaux: tréhalose, mannitol, ...