Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net

Callistosporium xanthophyllum (Malençon & Bertault) Bon

par Christian Frund

Habitat

Trouvées le 26 juin 2012 en compagnie de Pierre Chaillet & Gilbert Moyne sous bouleaux principalement, trembles & noisetier, au voisinage de branches plus ou moins en putréfaction, sur sol bien mouillé à Saône. Déjà trouvé l’année dernière pas Gilbert & Jean-Marc Moingeon.

Chapeau

10-30 mm, d’abord convexe à très obtusément convexe dans l’enfance puis plan convexe à pratiquement plan, parfois même brièvement creusé au centre. Nettement fibreux velouté, confusément cabossé par endroits. Brun gris olivâtre, avec des plages assez irrégulières plus pâles (hygrophane) jaunâtre à blanchâtre et pouvant alors présenter quelques taches rappelant vaguement des guttules mais non creusées, de petites loupes de couleur plus pâle.

Lames

Assez larges (Jusqu’à 3 mm), épaisses, assez serrées, adnées à accrochées par une dent, vert jaune. Arête un peu plus pâle, un peu irrégulière.

Stipe

Toujours plus long que le diamètre du chapeau et souvent nettement, vers 35-52 x 2-3,5 mm, rarement droit mais le plus souvent arqué, voire coudé, faiblement évasé sous les lames puis assez régulier mais plus ou moins épaissi en direction de la base, concolore au chapeau sauf à la abse qui
est souvent couverte de filaments cotonneux blancs.

Chair

Peu épaisse, mais assez tenace, brun lavé d’olivâtre, souvent plus olivâtre dans l’âme du stipe. Odeur acidulée, herbacée. Saveur plutôt amère mais sans exagération, désagréable.

Microscopie

Spores (A) : (4,6) 4,9 - 5,6 (6,4) x (2,9) 3 - 3,5 (3,8) μm ; Q = (1,4) 1,5 - 1,7 (1,9) ; N = 100 ; Me = 5,2 x 3,3 μm ; Qe = 1,6 ; subglobuleuses à ellipsoïdes, lisses, guttulées. | Mesures statistiques : (4,6) 4,9 - 5,6 (6,4) x (2,9) 3 - 3,5 (3,8) μm ; Q = (1,4) 1,5 - 1,7 (1,9) ; N = 100 ; Me = 5,2 x 3,3 μm ; Qe = 1,6 | Basides (B) : 25,6 [28,9 ; 31,8] 35,1 x 5,3 [6,2 ; 6,9] 7,8 μm ; Q = 3,5 [4,3 ; 5] 5,9 ; N = 11 ; C = 95% ; Me = 30,4 x 6,5 μm ; Qe = 4,7, cylindriques épaissies au sommet, tétrasporiques, boucles non vues ( ?).

Cystides absentes, pas d’éléments différenciés de poils cylindriques et de basidioles.

Articles du suprapelis (C) : vers 3,5-8,5 μm de largeur, parfois courts, grossièrement parallèles en profondeur mais plus redressé et assez emmêlés vers la surface et alors d’un aspect plus embrouillé. Boucles non perçues.

Discussion

Déjà trouvé l’année dernière dans la même station le 30 juillet par Gilbert & Jean-Marc. Ce champignon présente vraiment l’allure d’un Callistoporium dont il partage les exigences écologiques à savoir la poussée sur débris ligneux. Il semble que seul la plante de Romagnési, se développe en relation avec des feuillus. La description qu’il fait de C. elaeodes (sub nomen Tricholoma elaeodes) colle presque parfaitement à la plante de Saône (seule la longueur du pied diffère un peu). En particulier, la description des lames est si semblable qu’on pourrait nous accuser de l’avoir tout simplement recopiée. 

Images

Classification

Règne Fungi
Embranchement Basidiomycota
Classe Agaricomycetes
Ordre Agaricales
Famille Tricholomataceae
Genre Callistosporium

Nom binomial

Callistosporium xanthophyllum

(Malençon & Bertault) Bon