Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net

Cortinarius malicorius Fr.

par Christian Frund

Étude de la variabilité de l’espèce

Nous proposons trois études de ce Dermocybe, section Cinnamomei, très banal poussant tôt en saison (dès le mois de mai) et pouvant être trouver très tard (30 octobre). Il présente des caractères constants, lames orange, chair olivâtre plus ou moins foncée, noircissant. Du point de vue microscopique, il se signale par des petites spores et un revêtement formé d’éléments bouclés assez large.

Récolte des années 1990

Habitat

En troupes nombreuses dans une forêt d’épicéas et de pins mélangés à Lanans en milieu très humide et calcaire à tendance à l’acidification. Pas de date précise notée mais dans les années 1990. Pas de photo.

Chapeau

21-45 mm. Convexe puis plan convexe, gardant souvent un mamelon obtus.

Marge lobée, flexueuse, longtemps enroulée.

Revêtement fibreux d’abord d'un brun orangé assez vif puis brun olivacé à marge longtemps orangée.

Lames

2-4 mm, assez serrées, adnées, orange vif puis brun orangé sombre, arête fimbriée.

Stipe

40-50x5-7 mm. Souvent flexueux ou courbé à base clavée, brun orangé puis brun olive, fibreux. Voile jaune orangé assez dense, vite évanescent.

Chair

Vert olivâtre pâle, orangée dans le cortex du stipe, odeur nauséeuse, saveur douce (de radis ?).

Microscopie

Spores 5-7x3,5-4,5 µm, elliptiques à amygdaliformes, verruqueuses.

Basides 4sp. vers 25-30x5 µm.

Pas de cystide remarquée sur l’arête.

Revêtement à hyphes bouclés de 5-7 µm de large avec présence d’article globuleux beaucoup plus volumineux.

Récolte du 16 juillet 2000

Habitat

Plusieurs exemplaires trouvés le dimanche 16 juillet 2000 à Frasne dans la mousse sous épicéas sur sol assez acide (tourbière à côté) au Fourbonnet, le long du Chemin qui longe la tourbière. Pas de photo.

Chapeau

23-54 mm. D’abord campanulé à étalé mais conservant un mamelon bas, plus ou moins obtus.

Revêtement sec, fibrilleux, parfois avec de fines méchules au centre. D’un beau brun roux orangé sur le terrain mais changeant rapidement de couleur et devenant brun olivâtre avec le centre plus foncé et parfois presque noir.

Marge onduleuse, parfois déchirée et noircissant.

Lames

Assez larges et peu serrées, d’un beau roux orangé saturé rappelant C.cinnamomea puis devenant brun roux sombre. Arête flexueuse et finement érodée.

Stipe

De forme variable. 30-55x7-10 mm. Souvent courbé ou tordu. D’abord assez roux puis brun sale olivâtre, peingné de fines fibrilles. Voile orange, vite oblitéré.

Chair

Olivâtre très foncé, presque noir mais plus jaune au cortex. Odeur confuse rappelant le radis mais en plus suave.

Microscopie

Spores 5-6(7)7x4-4,5 µm.

Réactions chimiques

Soude rouge pourpre sur chair et chapeau.

Récolte du 30 octobre 2008

Habitat

Plusieurs exemplaires trouvés dans l’herbe en bordure d’une petite forêt d’épicéas sur sol calcaire au Bois Rodolphe juste à côté de la seconde maison près des WC en bois le 30 octobre 2008.

Chapeau

Jusqu’à 52mm. Convexe mamelonné très jeune. Puis un peu aplani mais gardant toujours un gros mamelon bas et obtus avec ou sans dépression peridiscale.

Marge enveloppante puis assez droite, très ondulée parfois même presque costulée, souvent finement déchirée à l’extrémité.

Revêtement sec, très fibrilleux ; fibrilles très fines, courtes vers le mamelon, plus longues vers la marge. D’abord orangé sale et terne puis nettement brun foncé avec des touches d’orangé.

Marge longtemps plus claire, ocre orangé. Taché de noirâtre par endroits.

Lames

Larges (ex : 8 mm), assez espacées, accrochées au stipe par une dent. D’abord d’un beau orange limineux vite terni par le foisonnement des spores. Arête restant orangée, irrégulière.

Stipe

35-60x5-7 mm Plus ou moins arqué à tordu. Régulier sauf sous les lames où il est un peu évasé et à la base qui peut être faiblement épaissie ou au contraire rétrécie. Jaune olivâtre dans la jeunesse puis brun roux olivâtre plus ou moins terne et souvent, quand il est imbu, noircissant par endroits. Poudré d’orange sous le chapeau, et nettement fibrilleux, les fibrilles sont souvent sombres à noirâtres.

Chair

D’abord jaune olive dans la jeunesse puis noircissant, pouvant devenir totalement noir olivâtre quand le champignon est imbu. Odeur insignifiante.

Microscopie

Petites spores globuleuses à ornementation assez étendue et basse de 4,5-6,2x3,6-4,5 µm.

Basides étroites 25-30x5,5-6,5 µm. Poils d’arête banals vers 5 µm d’épaisseur.

Revêtement formé d’hyphes bouclés assez épais de 5-10 µm, vite mêlés à des éléments celluleux de 18-25 µm.

Réactions chimiques

Soude : rouge pourpre foncé sur chair et chapeau. Rouge violacé sur les lames

Gayac : gris bleu assez rapide.

Nitrate : Noirâtre.

Conclusion

La couleur des carpophores varie avec l’âge et les conditions climatiques. Mais il reste des constantes, en particulier les lames toujours dans les tons orangés plus ou moins salies par les spores, la chair olivâtre qui peut noircir fortement.

Du point de vue microscopique, le revêtement particulier et la petite spore plus ou moins rondouillarde aide aussi. Pour la récolte de 2008, il ne faut pas oublier l’existence de nigriculus à la micro voisine mais de couleur plus foncé. La planche des pars ne semble cependant pas convenir.

Images

Classification

Règne Fungi
Embranchement Basidiomycota
Classe Agaricomycetes
Ordre Agaricales
Famille Cortinariaceae
Genre Cortinarius

Nom binomial

Cortinarius malicorius

Fr.