Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net

Cortinarius viridialbus Ramm. & Henry

par Christian Frund

Écologie

Plusieurs exemplaires trouvés dans un petit taillis de feuillus sous des charmes et noisetiers, sur sol calcaire pauvre en compagnie de Christian TARBI le 20 septembre 2008. Hallier en bord de route entre le Creux de l’Alouette et Hyèvre.

Chapeau

Jusqu’à 135 mm pour le plus gros exemplaire (non représenté). D’abord convexe puis plan convexe à presque plan, la marge restant pratiquement toujours enroulée. Parfois bossué de manière plutôt confuse. Marge flexueuse, parfois lobée, très enroulée. Revêtement vert olivâtre terne presque grisâtre et se tachant par le disque de brun à brun rouille. Nettement et densément fibreux, fibrilles aprimées et concolores ou brunissant, avec au disque, de petites écailles aprimées brun foncé.

Lames

Jusqu’à 12 mm, assez serrées, longuement accrochées au stipe, olivâtre puis brun rouille avec font olivâtre mais il se peut que la couleur initiale soit différente. Toutes les plantes étaient déjà âgées. Arête érodée, parfois longuement déchirée.

Stipe

50-60x13-20 mais beaucoup plus élancé sur des exemplaires non récoltés. Evasé sous les lames et muni d’un fort bulbe marginé pouvant atteindre 38 mm. Fibrilleux. Blanchâtre à verdâtre pâle. Mais vite brun rouille dans la partie inférieure du stipe et sur le bulbe qui peut même être gouaché de brun roux foncé. Voile vite disparu et subsistant par de fins filaments encore nombreux à la jonction du bulbe, sans doute blanc mais vite bruni par les spores.

Chair

Assez ferme, blanche à un peu jaunâtre dans le stipe, salie dans le bulbe et les tiquetures d’insectes d’ocre et de brun foncé. Odeur plutôt agréable (pâtisserie ?) et saveur douce, difficilement définissable.

Réactions

Soude : brun ocre pâle sur la chair, brun pourpre violet puis noirâtre sur le chapeau. Potasse : Idem soude. Ammoniaque : Idem soude. Gayac : 0. Phénol : réaction très lente, pourpre violacé sur la chair et noirâtre suer le chapeau. Phénol aniline : Subnulle sur la chair et un peu brun sur le chapeau. TL4 : 0. Nitrate d’argent : Orange terne puis brune sur la chair, nulle sur le chapeau.

Microscopie

Spores elliptiques à somment souvent aigu rétrécies voire étranglées vers le sommet de taille assez moyenne (8)8,5-10,5 (11)x5-6 µm. Basides 4 sp. vers 31-35x7-9 µm, bouclées au pied. Revêtement constitué d’hyphes très fins (2,5-4 µm), bouclés, nettement emmêlés avec un peu plus en profondeur des éléments de 5-7 µm puis dépassant 10 µm.

Observation

La couleur olive du chapeau, la chair pale, l’odeur agréable (farineuse pour Moser) et la spore médiocre peut faire penser à olivellus ss. Moser. Cependant, il n’est pas mentionné par Moser la couleur ocre de la base, et la saveur n’a pas paru farineuse, enfin, l’habitat de ce cortinaire est un habitat résineux. L’icône (table 28-164) est pourtant assez ressemblante. Il faudrait aussi vérifier du côté de viridialbus (SMF 111-1). Il a pour lui le pied pâle et la chair blanchâtre, l’odeur non farineuse, la réaction à la soude (mais peu définie par Henry), l’absence de réaction au Gayac, enfin, c’est bien une espèce des feuillus calcaires. Contre lui, une spore un poil trop grande et des lames qui n’ont pas paru blanches mais peut-être parce qu’elles ont été vues trop tard, C’est sous ce nom que nous classons cette espèce.

Images

Classification

Règne Fungi
Embranchement Basidiomycota
Classe Agaricomycetes
Ordre Agaricales
Famille Cortinariaceae
Genre Cortinarius

Nom binomial

Cortinarius viridialbus

Ramm. & Henry