Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net

Lactarius intermedius (Fr. ->) Cooke

par Christian Frund

Habitat

Plusieurs exemplaires trouvés le 30 septembre 2009 au Bois Rodolphe (commune de Baume-les-Dames 25110) sous épicéas et sapins sur sol calcaire, en période de sècheresse.

Chapeau

70-95 mm. D’abord plan à marge très enroulée et centre légèrement affaissé, puis la marge peut-être enroulée à faiblement enroulée et le centre plus creusée mais jamais vraiment en entonnoir. Marge flexueuse à vaguement festonnée, longtemps et fortement enveloppante puis le restant à son extrémité, nettement villeuse mais sans excès. Revêtement gras à visqueux vers la marge, un peu villeux sous la loupe mais moins qu’à la marge, rugueux à cabossé, jaune pâle à ocre jaune clair, marbré d’ocre brun à la fin, pouvant présenter des zones confuses et discrètes qui ne tranchent pas sur le fond mais non zoné.

Lames

Jusqu’à 60 mm, assez espacées, droites dans la jeunesse puis descendante, entièrement accrochées au stipe et terminées par une dent, Blanchâtre à crème terne, prenant une nuance rosâtre par la suite, tachées de jaune par le lait. Arête concolore, flexueuse, un peu érodée.

Stipe

30-40x17-20 mm. Trapu, souvent arqué, évasé sous les lames et aminci vers la marge. Très rugueux, cabossé, dessinant des scrobicules plus ou moins nombreuses et en général peu profondes. Blanc marbré de brun ocre assez clair, couleur dont se parent les scobicules.

Chair

Assez ferme, seulement un peu creusée dans le stipe sur le sujet le plus âgé mais étroitement (1/3 du diamètre e t uniquement sur la moitié de la longueur), à odeur agréable, fruitée acidulée, saveur amère et un peu piquante, non douce. Blanche mais se colorant de jaune franc par le lait. Réaction intense et immédiate en bleu profond au TL 4. Lait blanc, jaunissant à l’air, un peu piquant.

Microscopie

Spores (A) : 8-10x7-8,5 µm, globuleuses à ellipsoïdes, à réticules peu élevées et incomplètes. Basides (B) : 60-65x11-13 µm, quadrisporiques. Cheilocystides : jusqu’à 80 µm de long et 6-8 µm de large fusiformes appendiculées. Pleurocystides : pouvant dépasser 100 µm mais difficiles à suivre car souvent cachées en partie, de 6-7,5 µm de large, rappelant les cheilocystides. Articles du suprapelis (E) : de 2,5-6 µm, assez emmêlés.

Discussion

Le chapeau jaunâtre assez uni, le ton rosâtre des lames, les scrobicules qui touchent la naissance des lames sur le stipe, tous caractères militant pour intermedius. Les cystides sont difficiles à mettre en évidence car elles sont assez profondes. Il n’est pas aisé de différencier intermedius de scrobiculatus, les spores du second sont données moins réticulées mais c’est subtil. De plus, scrobiculatus aurait des cystides très rares mais nous n’avons pas trouvé qu’elles abondaient sur notre récolte. Du point de vue macroscopique, intermedius présente un chapeau assez pâle, jaune ocre, et pratiquement sans zonation (ou alors très discrète). Les scrobicules du pied atteignent la naissance des lames et il n’a pas de cerne blanc très net comme scrobiculatus. Enfin, il semble qu’intermedius se rencontre surtout sous sapin et scrobiculatus sous épicéas. Mais il ne semble pas que ces espèces soient strictement inféodées à ces arbres, de plus, dans notre région, on les trouve fréquemment en mélange. Notons enfin que la réaction au TL4 est nettement bleue sur intermedius et gris bleuâtre sur scrobiculatus.

Images

Classification

Règne Fungi
Embranchement Basidiomycota
Classe Agaricomycetes
Ordre Russulales
Famille Russulaceae
Genre Lactarius

Nom binomial

Lactarius intermedius

(Fr. ->) Cooke