Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net

Lactarius piperatus (Scop.: Fr.) Pers.

par Christian Frund

Habitat

Plusieurs exemplaires trouvés le 6 juillet 2010 au bois du Val (25110 Baume-les-Dames), vers la cabane des chasseurs (en arrivant de Gros-Bois), forêt de feuillus, principalement hêtres, chênes et charmes sur sol calcaire (sortie pour l’office du tourisme), vers 400 m d’altitude.

Chapeau

Jusqu’à 90 mm. D’abord convexe à plan convexe avec le centre un peu creusé et la marge presque verticale devenant plus ou moins infundibuliforme mais sans excès, du fait du redressement de la marge droite à faiblement plongeante, parfois même plus ou moins relevée et le centre brusquement creusé, parfois assez fortement. Marge fine, aigue, flexueuse, souvent faiblement déchirée, finement rivuleuse sur une courte distance par le sec. Revêtement scabre, irrégulier, parfois plus ou moins bossué, mat, comme crayeux, blanc à crème pâle, un peu taché de manière fondue de jaunâtre.

Lames

Jusqu’à 3 mm, très serrés, falciforme, descendante et terminée par un mince filet sur le stipe, blanche à crème, pouvant avoir un vague reflet rosâtre surtout sur les jeunes, puis jaunissant à la longue, non verdâtre aux endroits blessés, finalement toute tachées d’ocre jaune. Arête concolore, flexueuse.

Stipe

50-60 x15-20 mm chez les adultes, typiquement régulièrement appointi, mais parfois presque régulier et légèrement grossi à la moitié du rayon. Non strié mais confusément et obtusément sillonné, blanc se tachant d’ocre jaune à la longue. So4Fe rose violacé faible, Gayac, bleu vert lent, formole nul partout KOH jaune orangé en haut du stipe plus net sur les lames

Chair

Assez ferme, compacte, à odeur acidulée et saveur âcre, blanche. Lait blanc immuable.

Microscopie

Spores (A) : 6,4 [7,2 ; 7,3] 8,1 x 4,9 [5,6 ; 5,7] 6,3 ; Q = 1,2 [1,3 ; 1,3] 1,4 ; N = 130 ; C = 95% ; Me = 7,23 x 5,62 ; Qe = 1,29 ; subglobuleuses à ellipsoïdes, à ornementation très basse, peu amyloïde, difficile à voir mais qui semble incomplètement réticulée. Récolte à spores étonnamment petites ? Mesure sporale sur un sujet récolté au bois de Bretigney :6,4 [7 ; 7,1] 7,7 x 4,8 [5,2 ; 5,3] 5,6 ; Q = 1,2 [1,3 ; 1,4] 1,5 ; N = 80 ; C = 95% ; Me = 7,05 x 5,21 ; Qe = 1,36 (exemplaire figuré en dessin).Spores Légèrement plus petites mais similaires dans son dessin.

Basides (B) : 50-60 x 6,5-10 μm, bi et quadrisporiques, cylindriques +/- épaissies au sommet.

Cheilocystides (Cc): 50-70 x 8,5-10,5 μm, cylindriques atténuées à la base, irrégulières confusément épaissies ça et là.

Pleurocystides (Pc) : de même type mais un peu plus grandes (ex 65-90 9,5-11 μm).

Suprapelis (D) : formé d’articles de 2,5-4 μm, très vite relayés par des cellules globuleuses.

Discussion

Le groupe de L. piperatus est finalement compliqué. Notre espèce correspond parfaitement à piperatus (lait immuable, lames serrées, réactions chimiques conforme...) mais la spore est beaucoup trop brève car elle est donnée de 9,3 à 10,3 par de nombreux auteurs. Nous avons, un temps, envisagé l’hypothèse « eberneus » mais les réactions chimiques ne correspondent pas. Il s’agit donc de piperatus à petites spores.

Images

Classification

Règne Fungi
Embranchement Basidiomycota
Classe Agaricomycetes
Ordre Russulales
Famille Russulaceae
Genre Lactarius

Nom binomial

Lactarius piperatus

(Scop.: Fr.) Pers.