Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net

Russula sanguinaria (Schum.) S. Rauschert

par Andgelo Mombert

Nom vernaculaire

Russule sanguine.

Habitat

Dans les forêts de conifères et les forêts mêlées ainsi que dans les parcs, surtout sous Pinus (ou d'autres conifères dans le nord de l'Europe), sur sol sec à humides, neutres à légèrement acides.

Photo

Récolte du 07 Octobre 2013 sous Pinus sylvestris au bord d'une prairie (Fourg 25).

Chapeau

35-80 (100) mm de diamètre, hémisphérique au début, puis aplani et déprimé au centre ; surface lisse à légèrement bosselée, mate par temps sec, soyeuse brillante et collante par temps humide, rouge sang à rouge-pourpre mais en général pâlissant ± à l'ocre crème ou à l'ochracé pâle ; marge lisse à faiblement striée-sillonnée, cuticule non ou courtement séparable.

Lames

D'abord blanches, puis progressivement ochracé pâle, largement adnées à typiquement légèrement décurrentes, souvent fourchues ; arêtes entières concolores aux faces. Sporée IIIa.

Stipe

30-50 (60) mm, cylindrique, souvent un peu aminci à la base, plein ; surface ornée de fines fibrilles longitudinales, blanche et pruineuse au début, par la suite nuancée de rouge sur toute sa longueur ou par places, souvent aussi se décolorant à l'ochracé au jaune, surtout vers la base.

Chair

Blanchâtre, ferme. Saveur piquante ; odeur fruitée, un peu de pomme.

Réactions macrochimiques

Fer rose ; Gaïac vert.

Microscopie

Spores 7,3-9,1 x 5,9-7,2 µm, à verrues épineuses assez fortes (1 µm), isolées ou presque.

Basides 33-50 x 10-11 µm, cylindriques à clavées, tétrasporiques.

Cheilocystides 50-70 x 8-12 µm, fusiformes, en général prolongées par un appendice apical.

Pleurocystides 65-130 x 11-16 µm, fusiformes, en général prolongées par un appendice apical.

Cuticule constituée de poils cylindriques légèrement amincis ou élargis au sommet, cloisonnés 1 fois, larges de 2-4 µm, à parois gélifiées, entremêlées de dermatocystides cylindriques à faiblement clavées ou étranglées au sommet, larges de 4-8 µm, non ou rarement cloisonnés.

Observation

Lorsqu'elle pousse en région méditerranéenne, cette espèce peut jaunir dans toutes ses parties, on la nomme alors Russula sanguinea var. pseudorosacea Maire. C'est sous cette variété qu'on peut la confondre avec Russula luteotacta Rea, qui est néanmoins bien différente par sa sporée blanche et son habitat sous feuillus. Russula rhodopus Zvára est proche, mais se distingue par sa poussée sous épicéas montagnard sur sol humide.

Classification

Règne Fungi
Embranchement Basidiomycota
Classe Agaricomycetes
Ordre Russulales
Famille Russulaceae
Genre Russula

Nom binomial

Russula sanguinaria

(Schum.) S. Rauschert