[Lichenomphalia umbellifera] Série 9

Rubrique pour apprendre en s'amusant. On poste des photos de champignons déjà déterminés sans en donner le nom...
Règles du forum
Règle du jeu
Proposez des photos de champignons que vous avez identifiés avec certitude, avec autant d'indices que vous voulez.

Les autres membres chercheront à résoudre l'énigme en s'efforçant de poser des questions.

Titre du sujet
une fois l'énigme résolue, renommez le sujet suivant la convention suivante : [Genre espèce] Titre d'origine.
Avatar du membre
Guillaume Eyssartier
Messages : 3328
Enregistré le : 24 juin 2008, 19:51

[Lichenomphalia umbellifera] Série 9

Messagepar Guillaume Eyssartier » 25 juin 2008, 21:21

Je finis avec un dur, mais très intéressant... Vous avez tout sur la photo, en observant bien, pour au moins vous douter de ce que cela peut être.
Fichiers joints
09.jpg
Biologie fongique - Expertises (Dr. Guillaume Eyssartier)

Avatar du membre
felicien
Site Admin
Messages : 1424
Enregistré le : 14 oct. 2005, 11:39
Localisation : Les Genevez (Suisse)
Contact :

Re: Série 9

Messagepar felicien » 25 juin 2008, 21:26

Lichenomphalia ?
"Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement." Coluche

Avatar du membre
Guillaume Eyssartier
Messages : 3328
Enregistré le : 24 juin 2008, 19:51

Re: Série 9

Messagepar Guillaume Eyssartier » 25 juin 2008, 22:14

Eh ben, chapeau... C'est bien ça ! Je ne sais pas si je pourrais t'apprendre grand-chose !
Biologie fongique - Expertises (Dr. Guillaume Eyssartier)

Avatar du membre
felicien
Site Admin
Messages : 1424
Enregistré le : 14 oct. 2005, 11:39
Localisation : Les Genevez (Suisse)
Contact :

Re: Série 9

Messagepar felicien » 25 juin 2008, 22:21

J'ai un peu triché, on a eu des photos sur le forum tout récemment: viewtopic.php?f=1&t=1739
"Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement." Coluche

Avatar du membre
Guillaume Eyssartier
Messages : 3328
Enregistré le : 24 juin 2008, 19:51

Re: Série 9

Messagepar Guillaume Eyssartier » 25 juin 2008, 23:14

C'est d'autant plus fort que le champignon auquel tu renvoies n'est pas un Lichenomphalia, mais sans doute Omphalina peltigerina !

Les Lichenomphalia SONT des lichens, Omphalina peltigerina pousse SUR des lichens. Les Peltigera sont des ascolichens, et les fructufucations ressemblent donc à de petites pézizes.
Biologie fongique - Expertises (Dr. Guillaume Eyssartier)

Avatar du membre
felicien
Site Admin
Messages : 1424
Enregistré le : 14 oct. 2005, 11:39
Localisation : Les Genevez (Suisse)
Contact :

Re: Série 9

Messagepar felicien » 26 juin 2008, 09:16

Guillaume Eyssartier a écrit :C'est d'autant plus fort que le champignon auquel tu renvoies n'est pas un Lichenomphalia, mais sans doute Omphalina peltigerina !


LA CLASSE !!!
"Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement." Coluche

Avatar du membre
Guillaume Eyssartier
Messages : 3328
Enregistré le : 24 juin 2008, 19:51

Re: Série 9

Messagepar Guillaume Eyssartier » 26 juin 2008, 09:29

Il fallait évidemment lire, dans mon précédent message, "fructifications" et non "fructufucations" :)...

Pour les basidiolichens, je colle ci-dessous l'extrait d'un article que j'ai publié il y a quelques temps, ça pourrait intéresser certains d'entre vous. J'ai supprimé les parties trop techniques. Si vous avez des questions, n'hésitez pas :

Les lichens sont des organismes chimériques (SELOSSE, 2000) formés par l’association d’un champignon et d’une algue ou d’une
cyanobactérie. Cette symbiose les rend bien adaptés aux conditions climatiques difficiles, en particulier à celles des climats arctiques (OHENOJA, 1971 ; HØILAND, 1987). Pour plus de 98 % d’entre eux, le partenaire fongique (nommé parfois « mycobionte ») est un ascomycète et, d’un autre côté, plus de 40 % des ascomycètes sont lichénisés (HAWKSWORTH et coll., 1995). Il a été démontré que cette association symbiotique est apparue plusieurs fois de façon indépendante au cours des temps géologiques (GARGAS et coll., 1995) : les lichens, tels que nous concevons ce groupe aujourd’hui sont donc manifestement polyphylétiques.
La symbiose lichénique chez les basidiomycètes lamellés semble par contre n’être apparue qu’une seule fois (OBERWINKLER, 1984 ; REDHEAD & KUYPER, 1987 ; GARGAS et coll., 1995 ; LUTZONI & VILGALYS, 1995 ; MONCALVO et coll., 2002 ; REDHEAD et coll., 2002) . Elle est aussi apparue au moins deux autres fois chez les homobasidiomycètes (voir GARGAS et coll., 1995 ; MONCALVO et coll., 2002), dans les genres Dictyonema C. Agardh et Kunth (Atheliaceae) et Multiclavula R. H. Petersen (Cantharellaceae). Certains champignons « imparfaits » sont aussi lichénisés, comme ceux appartenant aux genres Blarneya D. Hawksw., Coppins et P. James et Cystocoleus Thwaites. Cette association semble en outre être stable alors que, chez les ascomycètes, la majorité des genres actuels non symbiotes proviendraient d’ancêtres lichénisés (LUTZONI et coll., 2001).
Les actuelles « Omphalina » vivant en symbiose sont donc toutes issues d’un ancêtre commun direct — elles sont monophylétiques — et il est raisonnable de leur appliquer un nom de genre propre. Le nom Phytoconis Bory a été proposé par REDHEAD & KUYPER (1987), mais il a été rejeté dans la dernière version du Code de nomenclature botanique, tout comme Botrydina Bréb. et Coriscium Vain. (GREUTER et coll., 2000).

Le genre Lichenomphalia
REDHEAD et coll. (2002, p. 30 et 36) ont proposé le nom Lichenomphalia pour les basidiolichens ayant pour partenaire fongique un champignon omphaloïde (type Lichenomphalia hudsoniana (Jennings) Redhead, Lutzoni, Moncalvo et Vilgalys). [...]
Le genre Lichenomphalia comporte aujourd’hui huit ou neuf espèces en Europe, suivant que l’on considère Omphalina meridionalis Contu et La Rocca comme synonyme de Lichenomphalia grisella (P. Karst.) Redhead, Lutzoni, Moncalvo et Vilgalys (REDHEAD et coll., 2002) ou bien comme espèce distincte (CONTU & LA ROCCA, 1999 ; BARRASA & ESTEVE-RAVENTOS, 2000 ; BARRASA & RICO 2001). Notons à ce sujet que LUTZONI (1997) a démontré que sous le nom de L. grisella (P. Karst.) Redhead, Lutzoni, Moncalvo et Vilgalys se cachaient probablement plusieurs taxons distincts difficiles à dissocier les uns des autres.
L’algue associée est toujours Coccomyxa icmadophilae Jaag (LUTZONI & VILGALYS, 1995 ; REDHEAD et coll., 2002), et les thalles des lichens correspondants sont crustacé-granuleux et correspondent à l’ancien genre Botrydina , ou squamuleux et étaient jadis placés dans le genre Coriscium. JØRGENSEN (1989) a aussi décrit un Omphalina foliacea P. M. Jørg. à thalle nettement foliacé, mais aucun carpophore de cette espèce n’a à ce jour été récolté, et l’appartenance de cette espèce au genre Lichenomphalia reste donc à démontrer. Il semble, à ce propos, que les thalles vésiculeux-globuleux représentent un caractère ancestral par rapport aux thalles squamuleux, manifestement apparus plus récemment dans ce groupe (LUTZONI & VILGALYS, 1995).
L’association lichénique entraîne une accélération générale de l’évolution du génome du champignon, probablement due au fait que le mycélium, normalement souterrain, se retrouve soudain à la surface du sol et donc exposé à la déshydratation, au rayonnement solaire et aux ultraviolets (LUTZONI & PAGEL, 1997).
La parthénogenèse est sans doute la règle dans la reproduction de ces espèces lichénisés (LAMOURE, 1968, 1969, 1993 ; LUTZONI & VILGALYS, 1995 ; LUTZONI & PAGEL, 1997) : la grande majorité des carpophores sont uninucléés et tétrasporiques, bien qu’il existe des carpophores dicaryotiques morphologiquement inséparables (LAMOURE, 1993). Il semble que la sélection de la reproduction asexuée pour au moins un des partenaires soit inhérente à la vie symbiotique, tout comme la sélection de la reproduction sexuée pour les deux organismes est inhérente au parasitisme (LAW & LEWIS, 1983 ; LUTZONI & VILGALYS, 1995).
Biologie fongique - Expertises (Dr. Guillaume Eyssartier)

Avatar du membre
verarl
Messages : 4159
Enregistré le : 23 févr. 2008, 13:25

Re: Série 9

Messagepar verarl » 26 juin 2008, 09:39

Merci Guillaume.

Toño
Messages : 478
Enregistré le : 15 juil. 2007, 00:08
Localisation : Madrid

Re: Série 9

Messagepar Toño » 26 juin 2008, 10:21

Estupendo artículo; lo conocía del tomo 120 de la SMF, que me lo recomendó mi amigo Patrice.

Gracias por compartir sus conocimientos.
Las fotos coincido con los compañeros en que son estupendas.

Amicalement
Antonio

Avatar du membre
Guillaume Eyssartier
Messages : 3328
Enregistré le : 24 juin 2008, 19:51

Re: Série 9

Messagepar Guillaume Eyssartier » 26 juin 2008, 10:24

Merci, c'est gentil...

Guillaume.
Biologie fongique - Expertises (Dr. Guillaume Eyssartier)

jlouis
Messages : 5408
Enregistré le : 04 juil. 2008, 10:40

Re: Série 9: Lichenomphalia umbellifera

Messagepar jlouis » 05 juil. 2008, 16:54

Je suis desolé de faire remonter les vieux message mais comme cela m'interresse
Je crois que Omphalina peltigerina remagné en 94 qui vient effectivement sur certaine Peltigera et classé dans les Tricholomatacae
Si je ne me trompe.

Comme l'a expliqué Guillaume les termes de Botrydina et Coriscium était en effet donné à des lichens steriles et donc en position systématique incertaines.
Néanmoins les termes sont encores utilisable pour reconnaitre le type de thalle. "colonisé par les Basidio lichenisant
Le type Botrydina est une forme de lichen ou plus correctement nommé thalle, crustacés vert granuleux et légerement gélatineux a l'état humide
alors que le type Coriscium est plutôt de type squamuleux. Le type de thalle est nécessaire pour la détermination de l' espèce...


amicalement

jlouis

Avatar du membre
Guillaume Eyssartier
Messages : 3328
Enregistré le : 24 juin 2008, 19:51

Re: Série 9: Lichenomphalia umbellifera

Messagepar Guillaume Eyssartier » 05 juil. 2008, 20:56

Néanmoins les termes sont encores utilisable pour reconnaitre le type de thalle


Certes, mais comme il s'agit du même organisme, c'est assez trompeur... et cela trompe beaucoup de monde ! Il vaut probablement mieux, à mon avis, s'en tenir à la description brute des thalles lorsque cela est nécessaire (crustacé-granuleux ou squamuleux) plutôt que de leur appliquer des noms latins distincts. C'est d'ailleurs comme cela que l'on procède pour les ascolichens, si je ne me trompe !

Amitiés, Guillaume.
Biologie fongique - Expertises (Dr. Guillaume Eyssartier)

jlouis
Messages : 5408
Enregistré le : 04 juil. 2008, 10:40

Re: Série 9: Lichenomphalia umbellifera

Messagepar jlouis » 06 juil. 2008, 15:29

C'est vrai et je suis entierement d'accord avec toi gardons les "mot latin pour les espèces
Mais je ne t'apprendrai pas, que pour certain basidio et et notament au niveau des Uredinales ou Ustilaginales
par exemple certain mot latin conservé, nous embetes encores...Mais bon on fait avec...

amitié
jlouis


Retourner vers « Jeu du Qui suis-je ? »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 5 invités