Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net Champis.net

Glossaire

Ce glossaire a été réalisé par Christian Frund.

Nom Définition
Abaxial Pour une spore, c'est l'arête opposée à son point d'attache avec le stérigmate. Ce terme employé par Corner tend à être subsitué par externe. Antonyme : adaxial.
Adaxial Arête de la spore située du côté de son point d'attache avec le stérigmate. Antonyme : abaxial.
Affleurant Qui se trouve au même niveau que les organes environnants. ne s'emploie pratiquement qu'en microscopie. Exemple : cystides affleurentes, c'est à dire ne dépassant pas le sommet des basides.
Amygdaliforme En forme de graines d'amande. S'emploie uniquement en microscopie pour désigner des spores lorsque leur base est largement arrondie et leur sommet pointu.
Anse d'anastomose Synonyme de boucle. Ce dernier terme tend à lui être substitué.
Apophyse Utilisé en microscopie pour désigner une petite saillie à l'extrémité du stérigmate qui est en fait l'ébauche de la spore.
Arrondi Qui a une forme courbe ; peut s'employer pour la base du pied ou pour l'intersection des lames.
Article Portion homogène d'un organe en microscopie.
Bacilliforme En forme de bâtonnet. Ce terme est surtout réservé à quelques rares spores longues et étroites. Synonyme : bacilliaire.
Bai De couleur brun rouge.
Bisporique Dont les basides ne comptent que deux spores. la plupart en ont quatre.
Bosse Irrégularité obtuse . Peut être, en particulier, utilisé pour désigner des chapeaux qui présentent plusieures déformations de surface.
Bosselé Dont la surface présentent des bosses.
Bossué Souvent synonyme de bosselé, nous préférons l'employer pour désigner une surface irrégulière dont les déformations restent confuses, peu prononcées. Donc dans un sens atténuatif.
Boucle Petit élément qui de profil ressemble à une boucle à l'extrémité d'une hyphe situé à la jonction de l'hyphe concomitant.
Bourse Terme ancien qu'on peut rencontrer dans de vieux ouvrages pour désigner le bulbe et la volve des Amanites.
Campanulé Qui est en forme de cloche. Le problème est qu'il existe au moins deux formes de cloche, l'une de profil régulier (comme les clarines), l'autre présentant un aspect convexo-concave en son centre. Pour notre part nous employons étroitement convexe pour la première, réservant le terme campanulé pour la seconde.
Canaliculé Peut avoir deux sens: Stipe creusé à l'intérieur et en son centre d'un fin canal (donc à peu près fistuleux). Surface du stipe rayée de fins sillons.
Carminophile En microscopie, qualifie des élément qui se colorent au carmin.
Cave Qualifie un stipe qui est très creux, dont il ne reste pratiquement que le cortex.
Châtain De la couleur de la châtaigne écorcée.
Claviforme A extrémité obtuse, sensiblement mais pregressivement renflée.
Clavule Forme rappelant une petite massue.
Cloisonné En microscopie, quaifie la séparation entre deux éléments (une hyphe par exemple).
Coenocytique Voir multinucléé.
Collapse Affaissé, aplati, qui a perdu de son volume.
Composé Est utilisé pour caractériser des pores de bolet de longueur un peu inégale.
Comprimé Aplati vers le milieu. peut caracériser des pieds de champignons ou des spores.
Contigu Caractérise deux organes qui se touchent. Presque synonyme de confluent, à ceci près que deux organes contigus le sont d'emblée alors que deux organes confluents se touchent du fait de leur croissance.
Convergent Qui se rassemblent en un point commun. Est utiliser pour désigner la convergence des lames de petites espèces.
Cortical Qui appartient à la couche externe du pied d'un champignon, le cortex.
Craquelé Creusé d'un réseau de sillons assez larges et profonds, gercé indique des sillons plus fins et moins profonds.
Crêté En microscopie, ce terme caractérise des verrues des spores de lactario russulae. Il est cependant rare que ces verrues présentent un relief assez important pour justifier ce terme. C'est pourquoi on emploie plus fréquemment son diminutif cristulé.
Creux Se dit du pied d'un champignon quand sa chair maonque. Il faut utiliser ce terme pour un pied nettement évidé mais pas complètement. Voir aussi canaliculé, fistuleux, cave, caverneux, tubuleux, farci.
Criniforme Est surtout emploié pour désigner le pied de petits marasmes fins et raides.
Cristulé Orné de crêtes ou de cristaux.
Cuculliforme En forme de capuchon.
Cuspidé En microscopie, se dit d'un élément (souvent une cystide) qui est atténuée en pointe raide. N'est pas tout à fait synonyme d'acuminée qui n'implique pas l'idée de raideur.
Cylindrique Un pied sera cylindrique s'il est droit, de même épaisseur et de forme circulaire dans le sens de la largeur. parfois employé en microscopie pour caractériser cretaines spores.
Denticulé Faiblement dentelé.
Dilaté Présentant un élargissemnt sur une partie de sa surface. Un pied dilaté à la base sera moins marqué qu'un pied bulbeux.
Discoïde Synonyme de disciforme.
Distant Surtout employé pour caractériser des lames dont l'intervalle entre elles est important.
Eburnéen Couleur d'ivoire, donc d'un blanc légèrement teinté de crème.
Ecarté C'est un terme ambigu pour désigner des lames éloignées les unes des autres, parfois pour désigner des lames libres. On lui préférera espacé.
Ectospore Ce terme est à connaître mais sera de peu d'utilité pour le mycologue car il touche une partie de ma microscopie trop minusucule. Une sopre est formée d'une succession de couches, comme des peaux successives. de l'extérieur à l'intérieur on distingue : l'ectospore, la périssoire, l'exospore, l'épiscope et l'endospore.
Egal S'emploie pour caractériser un pied ayant la même dimension sur tout sa longueur, sans renflement ni bulbe. Il est évident qu'on ne tient pas compte de la terminaison de la base.
Elliptique En forme d'ellipse mais la définition mycologique diffère de la définition mathématique car il faut comprendre en forme de rond étiré.
Emmêlé Enchevêtré. Utilisé en microscopie pour décrire les hyphes de certains revêtement et de certaines lames.
Encroûté Synonyme d'incrusté
Endospore Voir ectospore.
Engainant Qui enveloppe à la façon d'une gaine. Sert par exemple pour la volve des amanites.
Enroulé Se dit de la marge du chapeau quand son extrémité est infléchie en direction des lames. Synonyme : involuté.
Entériforme En forme de boyeau. Josserand a proposé ce terme pour désigner des éléments du revêtement qui sont enchevêtrés et assez larges.
Entier Qui ne comporte aucune irrégularité. Ce terme est souvent employé pour désigner des lames dont l'arrête ne présente aucune irrégularité.
Enucléable Ce terme désigne une propriété du pied de certaines espèces qui se déboite sans casser le champignon. C'est le cas de certaines lépiotes par exemple.
Epais S'emploie pour caractériser la plus petite dimension d'une lame. Exemple : lames larges de 8 mm et épaisses de 2 mm. Il est rare qu'on indique la longueur.
Eperonné S'applique pratiquement uniquement aux spores munies d'un éperon.
Ephémère Qui dure peu. S'emploie pour caractériser des champignons qui disparaissent vite ou certains éléments peu durables, la cortine de certains cortinaires par exemple.
Epicuticulaire Voir epicutis.
Epicutis C'est la couche la plus externe de la cuticule (mais comme le mot cuticule est très ambigu car polysémique, on lui préférera le mot revêtement).
Epigé Se développant hors de terre, s'oppose à Hypogé.
Epimembranaire Voir épipariétal qu'il faut lui préférer.
Epine En microscopie désigne surtout les verrues saillantes de certaines spores. On emploie aussi le mot aiguillon.
Epineux Qui a des épines.
Epipariétal Terme de microscopie qui désigne des granulations ou plaques collées à la paroi d'un élément côté externe.
Epiphylle Qui croît sur des feuilles. Ne pas confondre avec les espèces foliicoles.
Epiphyte Se dit d'un végétal croissant sur un autre sans qu'il soit nécessairement un parasite.
Epispore Voir ectospore.
Epixyle Synonyme de lignicole
Erodé Employé surtout pour la marge et les lames signifie finement grignoté.
Erugineux Bleu vert comme le cuivre oxydé.
Espacé Utilisé surtout pour caractériser des lames nettement éloignées les unes des autres. le caractère est bien sûr le plus net vers la marge du chapeau.
Etranglé Qui présente un resserrement. Les hypes sont généralement étranglées au niveau de la cloison. Ce caractère est aussi important pour certaines spores.
Etroit Peu large. En ce qui concerne les lames, il s'agit bien de définir leur largeur et non leur épaisseur.
Eusporium Ensemble des deux couches les plus internes de la paroi sporique.
Evanescent Synonyme de fugace.
Exannulé Dépourvu d'anneau.
Excavé Creusé profondémment. Est synonyme de infundibiliforme ou cyathiforme
Excédent Se dit d'un organe dépassant ceux qui lui sont proches. On l'utilise surtout pour caractériser la marge du chapeau lorsqu'elle dépasse l'extrémité des lames.
Excentrique Caractérise le pied quand il ne s'accroche pas au centre du chapeau mais plus près d'un bord que de l'autre.
Excorié Caractérise l'aspect du revêtement du chapeau quand il est diffracté en écailles plus ou moins apprimées.
Excrétrice Se dit d'hyphes particulières qu'il vaut mieux nommée sécrétrices.
Exospore Voir ectospore.
Exsiccatum Champignon séché en vue de conservation (pas pour la cuisine !). Pluriel exsiccata.
Extra-cellulaire Voir pigment.
Face Utilisé surtout en mycologie pour désigner le flanc des lames. Peut se dire aussi en microscopie pour une spore vue de côté mais dans le sens opposé à l'apicule. dans ce cas, elle est perpendiculaire au profil de la spore. Pour une spore vue par son extrémité on parlera de vue du bout.
Facial Qui appartient à la face. S'emploie surtout pour désigner les cystides de la face des lames mais il vaut mieux, dans ce cas, employer le terme de pleurocystide.
Fagicole Qui croît sous les hêtres (Fagus).
Falciforme En forme de faux, s'emploie surtout pour désigner des lames de champignon. Elle sont arquées, atténuées à l'insertion est assez collées au pied.
Farci Est utilisé pour caractériser la moelle d'un champignon, surtout dans son pied ; la chair est molle, cotonneuse, peu cohérente.
Farineux Est utilisé en mycologie dans deux sens : Odeur et saveur : qui rappelle la farine. Aspect : qui est recouvert d'un très fin poudroiement à peine visible à la loupe. Par extension, ce terme est parfois employé dans le sens de pruineux voire poudré.
Farinolent Dont l'odeur rappelle la farine. Ce néologisme devrait être abandonné au profit de farineux.
Fasciculé Vient du mot faisceau qui dans le sens originel signifie soudé dans le sens de la longueur. En mycologie, en revanche, ce terme est employé pour un groupe de carpophores soudés à la base.
Fauve Ce terme paraît évident mais il est en fait, très ambigu. Dans la littérature, il fut employé pour des teintes allant du jaune doré au brun roux (sic). Il convient de ne l'utiliser que pour une teinte d'un roux chaud.
Favéolé Vient du mot miel (favus). Il est utilisé surtout pour l'hymenium de certains polypores creusés d'alvéoles contigues et régulières.
Fendillé En mycologie, ce terme s'emploie surtout pour désigner l'aspect faiblement fendu (= gercé) de la surface du chapeau ou du pied. Il peut également désigner l'arête d'une lame.
Ferrugineux Qui a la couleur de la rouille.
Festonné Ce terme utilisé presque uniquement pour la marge du chapeau signifie dessinant des crénélures arrondies, molles.
Fibre S'utilise pour désigner des éléments filamenteux ou un groupe de ces éléments.
Fibreux Qui a la consistance de la fibre, formé d'éléments fibreux qui rendent l'ensemble tenace et résistant. Ce terme a été étendu à un caractère de la surface mais il faut lui préférer, dans ce sens, le terme fibrilleux.
Fibrille Littéralement petite fibre mais ce terme est utilisé en mycologie pour désigner l'aspect de la surface d'un carpophore comme souligné de petite fibres. il ne s'agit donc pas d'une consistance mais d'un simple aspect d'un élément.
Fibrilleux Désigne l'aspect de la surface (chapeau et le plus souvent pied) d'un chamignon comme souligné de petites sallies étroite basses et longues.
Filamenteux Qui a l'aspect de filaments. S'emploie pour désigner parfois le coton qui peut orner la base d'un stipe. En microscopie, il désigne des élements longs et étroits au microscope (Hyphes filamenteuses par exemple).
Filiforme S'applique essentiellement pour caractériser le pied de petites espèces qui est assez long et très fin (exemple : certains Mycènes).
Fimbrié En Mycologie, ne s'applique exclusivement qu'à la marge du chapeau ou à l'arrête des lames. Il signifie très finement déchiqueté ou frangé. Il faut l'employer quand les irrégularités sont très faibles. Pour un aspct plus marqué, on peut employer le terme frangé.
Fimicole Se dit de champignons croissant sur du fumier et par extension sur excréments. Peut donc être synonymisé avec coprophile.
Fissile Se dit du chapeau quand il se fendille facilement radialement et du pied quand il se fendille longitudinalement.
Fistuleux Se dit du pied d'un champignon quand il est creusé en son centre par un fin canal. Il reste donc beaucoup de chair entre le centre et le cortex du pied.
Flabelliforme Réservé aux champignons se développant sur le côté, souvent fixés au bois (exemple : Lentinellus flabelliformis) en présentant l'image d'un éventail, c'est à dire, avec un chapeau assez large. Lorsque celui-ci est plus étroit , on emploie spatulitorme ou pétaliforme.
Flexueux Est utilisé pour le chapeau et plus souvent encore pour le pied dans le sens d'infléchi mollement et alternativement d'un côté à l'autre.
Flocon Petite masse tendre, légère et molle.
Floconneux Peut être utilisé dans le sens d'un semis de flocons et désigne un élément garni de de petits grains de la consistance d'un flocon. Il peut être, beaucoup plus rarement, utilisé pour désigner un élément dont l'aspect rappelle la texture feutrée d'un flocon de neige.
Fondamental On l'emploie en microscopie pour désigner les tissus principaux du champignons (exemple Hyphes fondamentales)
Fongique Adjectif signifiant : relatif aux champignons.
Fossette Terme peu usité pour désigner une petite dépression aux bords arrondis. S'emploie lors d'une description du chapeau et surtout du pied. On emploie de plus en plus le terme scrobiculé qui, pour nous, désigne une dépression un peu plus profonde. Le terme alvéolé peut être employé pour une dépression nettement approfondie.
Fragile Qui se brise aisément (lames, pied, chair d'un champignon).
Frangé Utilisé surtout pour la marge du chapeau ou d'un anneau dont les bords sont dilacérés. On emploie aussi le mot appendiculé mais, pour nous, ce dernier terme implique que la frange soit née d'un élément extérieur à l'élément principal (exemple : restes de voile sur la marge d'un chapeau) et non de l'aspect de l'élément principal, lui-même.
Friable Qui s'écrase facilement. Se dit de la chair d'un carpophore, de son voile...
Froncé Fortement plissé-ridé.
Fugace Très vite disparu. S'emploie pour signaler des éléments evanescents comme une pruine sur le chapeau ou une odeur non persistante.
Fuligineux Couleur de suie, de fumée de charbon donc proche de noirâtre. En mycologie, on l'emploie surtout pour une couleur moins prononcée (gris noirâtre en quelque sorte).
Furfuracé Signifie qui a l'aspect des pellicules de son, donc formé de petites écailles plates. ce terme, souvent très mal employé, est à utiliser avec prudence.
Fuscecent Désigne une couleur brun sale, brun gris. Ce terme est aussi employé pour signaler une évolution de couleur. Celà vient du fait que le préfixe escent peut avoir deux sens, l'un aténuatif, ce qui vaut pour la première définition (exemple : amarescent), l'autre inchoatif pour la deuxième définition (exemple : putrescent).
Fusiforme Signifie renflé au mileu et atténué au deux extrémités comme un fuseau. Certains auteurs ont utilisé ce terme d'une manière inapropriée pour désigner un élément (souvent le pied) rétréci qu'à la base. Il convient dans ce cas de dire atténué à la base.
Gaine Enveloppe en forme de foureau. On emploie souvent l'adjectif gainé pour un pied serti dans un voile universel cohérent.
Gélatineux Translucide et peu consistant comme la gelée.
Gélifié Transformé en un aspect rappelant la gelée. Ce terme implique un changement d'état.
Gélin Tissu translucide et mou.
Génératrice Ce terme de microscopie ne concernant que certaines pleurotaceae désigne une des deux fromes d'hyphes particulaires des tissus formés par ce genre dhyphes et par les hyphes squelettales.
Géniculé Caractérise un élément allongé et pluri-coudé.
Gercé A la surface fendillée comme le feraient des gerçures.
Gibbeux Dont la surface est marquée d'une ou de plusieurs bosses. Il s'agit de l'employer quand ses bosses sont disséminées à la surface. S'il s'agit d'une bosse centrale, il faudra employer mamelonné.
Glabre Dépourvu de poils, donc proche de lisse.
Glabrescent Presque glabre, à peine villeux.
Glandiforme En forme de gland. S'apllique surtout à des espèces qui, dans la jeunesse, offre un chapeau qui, de profil, est arrondi au centre et longement rabattue vers la marge avec un arc très ouvert.
Glauque Couleur particulière, difficile à définir qu'on peut situer entre un bleuâtre et un verdâtre pâle.
Globuleux Presque sphérique. Surtout employé pour définir des spores dont les deux diamètres "vertical et horizontal" sont très proches.
Gluant Très visqueux. Synonyme : glutineux.
Glutineux Voir gluant.
Goniosporé Utilisé pour désigner des spores anguleuses, en particulier chez les Inocybes.
Granuleux Macroscopiquement désigne un aspect de surface formée de petites saillies arrondies. En microscopie, peut être utilisé aussi pour caractériser la chair des Lactario-russulés (Mais il faut lui préférer grenu) ou des spores dont l'intérieur possède de petites granules.
Gras Indique un caractère humide et lisse mais non visqueux.
Grégaire En groupe, en troupe mais dont chaque élément est bien individualisé.
Grêle Étroit et allongé.
Grénelé Orné de petits grains rapprochés.
Grenu Synonyme de granuleux. Utilisé surtout pour définir la texture particulière des Lactario-russulés.
Grisaille Terme assez ambigu utilisé pour carctériser un aspect difficile à décrire lorsque qu'un élément (chapeau par exemple) est recouvert d'une sorte de voile peu net, confus et lâche lui donnant un ton gris argenté.
Grivelé Terme se rapportant au plumage de la grive. En mycologie, désigne un aspect finement mêlé de gris et de blanc.
Grumeleux Formé de granulations molles, donc moins cohérentes que granuleuses.
Guttule Petites gouttes.
Gymnocarpe Désigne les espèces dont l'hyménium n'est à aucun moment protégé par un voile.
Habitus Aspect général, facies
Halophile Qui aime le sel. Champignons se développant sur les littoraux en milieu salin. Peu fréquents
Hémisphérique Qui a la forme d'une demie sphère. S'emploie pour caractériser la fome d'un chapeau (vue en coupe).
Hérissé Recouvert de poils raides et dressés. Synonyme : hirsute, hispide.
Hétérogène Pas de même nature. Désigne surtout les champignons qui ont un pied qui se détache comme les lépiotes.
Hétérosporie Désigne le caractère particulier des spores de certaines espèces, très diversifiées en taille et parfois même en forme.
Hiemal Adjectif qualifiant les champignons qui se développent en hiver.
Hilaire Voir hile
Hile En mycologie (terme emprunté à la botanique), désigne le point de jonction entre la spore et son support (le stérigmate). par extention, la zone proche. Par exemple, la plage hilaire des russules désigne une zone encroûtée jouxtant le hile.
Hirsute Voir hérissé.
Hispide Voir hérissé.
Histologie Science qui étudie les tissus.
Homogène Entièrement de même nature.
Humicole Qui croît sur l'humus.
Humide Légérement mouillé, s'emploie surtout pour le chapeau dont la surface retient un peu d'eau.
Humus Ensemble de matières organiques plus ou moins décomposées.
Hyalin Qui rappelle l'aspect du verre donc homogène et translucide.
Hygrophane Voir hygrophanéité.
Hygrophanéité Qualité d'un tissu (généralement de la surface du chapeau) qui s'opacifie et pâlit en se dessèchant.
Hymeniforme Dont la structure rappelle celle d'un hyménium. De fait, s'applique presque exclusivement, en microscopie, à la partie externe du revêtement du chapeau quand celle-ci est constituée d'éléments clavés et dressés.
Hyménophore Au sens strict, partie du champignon où se développe l'hyménium. Pas extension, partie du champignon qui supporte l'hyménium. C'est conception est à rejeter car si vague qu'elle pourrait désigner le champignon tout entier !
Hyménopode Partie du champignon située entre le sous-hyménium et le médiostrate.
Hyphe Chaîne de cellules fusionnées ou non, et constituant le carpophore et le mycélium
Hyphique Voir Hyphe
Hypoderme Une des couches du revêtement piléique.
Hypogé Se dit de champignons dont la totalité ou la majorité de leur développement se fait sous la surface du sol.
Hypophylle Couche de tissus située au dessus du sinus des lames pour certains groupes.
Ianthinosporée Se dit d'une sporée en masse de couleur violacée.
Imbriqué Qualifie des éléments qui se recouvrent partiellement, type tuiles de toit.
Imbu Gorgé d'eau. S'emploie essentiellement pour qualifier un champignon bien hydraté.
Immarginé Dépourvu de marge mais plus précisément de rebord. S'emploie surtout pour désigner l'aspect du bulbe.
Incisé Découpé, divisé en fentes. Surtout réservé à la description de la marge du chapeau.
Inclus Qualifie un élément complètement contenu dans un autre élément.
Inconstant Se dit d'éléments généralement caractéristiques mais qui peuvent parfois manqués.
Incrustation Petites granules collées à la parois d'éléments microscopiques. Voir incrusté
Incrusté Terme réservé à la microscopie pour désigner des éléments (Hyphes ou cystides) qui présentent des incrustations, c'est à dire des granules microscopiques sur leurs parois.
Incurvé Se dit de la marge du chapeau quand l'extrémité s'arrondit en direction du bas. Voir aussi enroulé ou involuté.
Individualisé Se dit d'éléments macro mais surtout microscopiques parfaitement séparés de leur environnement. Des verrues de spores par exemple.
Inféodé Qualifie la dépendance étroite d'une espèce avec son écologie, souvent un arbre par exemple.
Infère Terme à abandonner car très ambigu. Il peut désigner la présence d'un anneau dans la partie inférieure (sous le milieu) du stipe. Il désigne également une collerette résultant du développement d'un anneau depuis la base du pied.
Infléchi Légèrement courbé vers l'intérieur. C'est donc une courbure un peu plus accentuée que pour incurvé.
Infracté Brusquement enroulé, coudé vers le bas pour la marge du chapeau. Il y a donc une idée de "cassure" nette qu'on ne retrouve ni dans incurvé ni dans infléchi.
Infundibiliforme Voir cyathiforme.
Inné S'emploie surtout pour des fibrilles du chapeau ou du stipe qui fond corps avec la surface qui semble collées à elle. On parle souvent d'un chevelu inné.
Insipide Sans saveur, on dit parfois insapide.
Inter-cellulaire Souvent utilisé pour qualifier des pigments qui se trouvent en dehors des cellules.
Inter-hyphique Se dit de pigments localisés entre les hyphes.
Interrupto-réticulé S'applique surtout pour les spores des lactario-russulés pour désigner un réseau très incomplet.
Interveination Ensemble de veines plus ou moins anastomosées.
Interveiné Formant un réseau de veines.
Intracellulaire Qualifie des pigments qui se trouvent à l'intérieur des cellules.
Intrication Enchevêtrement, emmêlement.
Intriqué Enchevêtré.
Inversé Renversé. Désigne surtout la direction de certaines trames de lames.
Involuté Voir enroulé
Isabelle Jaune pâle un peu sale.
Isodiamétrique De même diamètre, se dit de spores ou cellules qui sont à peu près rondes. On put aussi l'employer pour qualifier un stipe régulier, d'une largeur à peu près égale sur tout la longueur.
Isolé Solitaire, se dit d'une espèce qui croit seul, ou en petit nombre dont les éléments sont plus ou moins distants. En micorsocopie, désigne des éléments assez eloignés les uns des autres, des verrues de spores par exemple.
Jonquille D'un jaune rappelant la couleur de la fleur.
KOH Potasse.
Labyrinthiforme Très tortueux et déformé. Synonyme dédaléen
Lacéré Déchiqueté, déchiré de manière irrégulière. S'applique surtout au voile ou à la marge.
Lacinié Découpé en lambeaux étroits, en lanières.
Lactescent Semblable à du lait. Synonyme laiteux.
Lactifère Se dit d'hyphes de la chair ou des lames contenant un suc laiteux.
Lacune On pourrait penser que ce terme se rapporte aux connaissances des mycologues mais il ne désigne qu'un petit creux.
Lacuneux Qui possède des petites cavités. Terme à rejeter car ambigu.
Lagéniforme Désigne des cystides en forme de bouteille.
Laineux Couvert de poils denses et souples donnant l'aspect de la laine.
Lait Liquide plus ou moins opaque s'écoulant de la chair ou des lames de certaines espèces. Par extension s'emploie parfois pour un suc transparent.
Lame Les lames sont les feuillets fixés radialement sur la face inférieure du chapeau des champignons dits lamellés, dont elles portent l'hyménium. Techniquement, on distingue : les lames, qui font tout le rayon du chapeau, de la marge au pied, Les lamelles, qui n'atteignent pas le pied, Les lamellules, qui ne font pas plus d'un demi-rayon. Dans la détermination des espèces, on observe en particulier : Leur nombre : on parlera de lames serrées ou espacées. Si elles sont entrelacées de lamelles et de lamellules, on les dira inégales. Elles pourront aussi être fourchues ou anastomosées (reliées entre elles par des plis transversaux). Leur attache au pied : elles pourront être écartées, ou libres (touchant le pied sans y être soudées), échancrées (touchant le pied mais après un creux) ou adnées (soudées au pied), voire décurrentes (descendant plus ou moins le long du pied). Leur couleur : elle peut être immuable ou bien changer au toucher ou avec l'âge du champignon du fait de la sporée : ainsi un agaric finira toujours par avoir des lames brunes alors que celles d'une amanite resteront blanches (ou jaunes chez l'oronge). Leur forme : elles pourront être épaisses ou minces, échancrées, sinuées, leur arête peut être dentelée. Leur toucher : elles peuvent être lardacées (grasses), plus ou moins fragiles et séparables, etc.
Lamellé Dont l'hyménium est formé de lames et parfois de lamelles.
Lames adnées Se dit normalement d'une lame qui adhère complètement au pied sans "descendre" sur celui-ci. Adné a souvent été employé par extension pour des lames en grande partie soudées au pied mais cette interprétation n'est pas correct.
Lames arrondies (au pied) Se dit d'une lame qui remonte en quart de rond sur le pied.
Lames écartées (du pied) Ce sont des lames dont l'extrémité postérieure n'arrive pas jusqu'au pied, laisse un espace entre elles et le pied. Cette expression tend à disparaître au profit de libre (extension de sens).
Lames émarginées ou échancrées La lame remonte vers le pied et adhère par une échancrure, un crochet à celui-ci.
Lames libres Ce sont celles qui viennent mourrir vers le pied en pointe atténuée. Elles l'atteignent à peine à leur extrémité sans y être soudées.
Lames sub-libres Le préfixe sub est très commode, il permet de nommer un élément qui a un caractère proche du type. Ici on peut employer ce terme quand la lame est un peu reliée au pied.
Lamprocystide Cystide à paroi épaisse et réfringeante telle celle des Inocybes.
Lancéolé Ayant l'aspect (souvent en terminaison) du fer d'une lance, en général, sans être aussi pointu.
Lanugineux Voir laineux.
Lardacé Caractérise les lames de Russula cyanoxantha qui, quand on les presse, ne se cassent pas mais donnent une sensation de gras.
Large Voir largeur.
Largeur Terme général qui caractérise la plus petite dimension prise dans le plan en 2D.
Laricicole Qualifie une espèce liée aux mélèzes (Larix)
Larmiforme En forme de larme ou de goutte d'eau.
Larmoyant Exsudant de fines goutelettes semblables à des larmes.
Latéral S'emploie pour désigner l'aspect de certains pieds de champignons poussant "sur le côté". On n'utilisera ce terme que si le pied n'est pas en dessous du chapeau mais bien sur son côté, sinon, on emploiera le terme excentrique.
Laticifère Voir Lactifère.
Lécythiforme En forme de vase grecque antique ou lécythe qui rappelle la forme d'une quille.
Léiosporé Terme qui indique qu'une spore est lisse, s'emploie surtout pour les Inocybes.
Lenticulaire En forme de grain de lentille.
Leptocystide Cystide à parois très mince.
Létal Ou léthal : mortel.
Leucosporé Indique qu'une sporée en masse est de couleur blanche.
Lévisporé Voir Leiosporé
Libre Surtout employé pour désigner des lames qui ne sont absolument pas soudées, même en partie, au stipe.
Lignatile Voir lignicole
Ligneux Qui a la consistance du bois, comme certains polypores par exemple.
Lignicole Croissant sur le bois.
Limbe Peu usité, se dit de la partie libre de la volve.
Limoniforme En forme de citron.
Linéaire Allongé et extrémement étroit comme certains poils.
Liseré Partie très étroite, on utilise ce terme quand une fine partie différe du reste d'un essemble comme, par exemple, l'arête d'une lame de couleur différente de la lame, ellle-même.
Lisse Sans aucune aspérité.
Livide Mot très ambigu qu'il convient de ne pas utiliser. Généralement un gris bleuâtre.
Lobe Partie plus ou moins arrondie individualisée de la suivante par un sillon plus ou moins profond et étroit.
Lobule Petit lobe.
Longitudinal Disposé suivant la longueur.
Longueur Terme général qui caractérise la plus grande dimension prise dans le plan en 2D.
Loqueteux En lambeaux. Josserand l'utilisait pour désigner le pied de lépiotes couvert de fibrilles plus ou moins agglomérées.
Losangique En forme de lozange. Synonyme : rhomboïdal.
Lubrifié Glissant sous le doigt à cause d'une humidité superficielle et peu épaisse.
Luisant Brillante. On peut l'utiliser comme atténuatif.
Luminescent Faiblement luisant, si bien qu'il faut l'obscurité pour la discerner.
Lustré A peu près synonyme de luisant. Nous l'utilisons comme atténuatif de luisant.
Lusus Anomalie qui rend une espèce méconnaissable. Synonyme : anamorphose.
Macrocystide Longue cystide venant des profondeurs de ta trame, réservée aux lactario-Russulés.
Macroscopique Se distinguant à l'oeil nu ou, à la rigueur, à la loupe.
Macule Petite tache, petite zone d'une autre couleur que le fond.
Mamelon Saillie centrale plus ou moins aigue ou obtuse selon les cas. S'applique essentiellement pour le centre du chapeau.
Mamelonné Muni d'un mamelon.
Manchon Fourreau, ou gaine, souvent mince qui entoure un organe.
Marbré Ayant des marbrures.
Marbrures Taches rappelant le marbre, c'est à dire irrégulières, plus ou moins contigues et plus ou moins veinées.
Marcescible Destiné à se flétrir, qui ne pourrit pas.
Marginal Situé à l'extrême bord d'un élément comme le chapeau par exemple.
Marginé Qui possède une marge.
Marginelle On peut lui attribuer deux sens. Le plus commun est relatif à l'extrémité étroite de la marge. Gilbert l'utilisait pour désigner un voile marginal.
Massue (En) massue est synonyme de claviforme.
Mat Qui n'a pas d'éclat, qui ne brille pas.
Mêche Petit amas de fibrilles formant un faisceau.
Mèchule Petite mèche.
Médian Qui se situe au milieu.
Médiostrate Couche de tissus située dans le plan médian d'une trame.
Médule Moelle. C'est à dire très cotoneux, inconsistant.
Méduleux Ayant la constance de la moelle. Réservé surtout à l'intérieur d'un stipe dont la partie extérieure, ou cortex, est au contraire bien cohérente.
Médullaire Ressemblant à de la moelle.
Mélanosporé Dont les spores en tas sont de couleur noir.
Membranaire Appartenant à la membrane d'un élément. Ex : pigments membranaires.
Membrane Paroi cellulaire fine. Dans l'absolu, cette paroi devrait être si fine qu'elle ne serait visible qu'au microscope éléctronique.
Membraneux Mince, souple et résistant.
Mésopode Dont le pied est situé au centre, sous le chapeau.
Métachromasie Propriété d'un élément qui, quand il est plongé dans un colorant, prend une couleur autre que celle de ce colorant. Réservé en microscopie.
Métuliforme Terme un peu ambigu car il a eu deux sens. Le sens le plus général le rapproche de lamprocystide puisqu'il désigne des cystides à parois épaisse et à sommet souvent cristulé. Fayod désignait par ce terme une cystide ventrue à col très grête, terminée par une petit tête.
Métuloïde Synonyme de métuliforme.
Micacé Poudré de très fins grains brillants. A noter que cet aspect peut exister sans qu'il y ait vraiment de grains.
Miel Est utilisé pour qualitifier une odeur rappelant cette substance. En revanche, il doit être proscrit pour désigner une couleur, tant la couleur du miel peut varier suivant l'écologie de celui-ci. En général, désigne une couleur tirant sur le blond.
Mince Employé pour désigner des lames peu épaisses, c'est à dire que la distance entre ses deux faces est extrémement ténue.
Mobile S'applique à un anneau lorsqu'il est non adhérent au pied, qu'il est coulissant.
Moelle Ensemble peu cohérent, mou, lâche, spongieux...
Mono Préfixe signifiant : un.
Monoliforme Se dit d'une hyphe qui présente une succession busque de renflements et de rétrécissements.
Monosperme Issu d'une seule spore.
Monosporique Qui ne possède qu'une spore, par obligation ce terme est synonyme de monostérigmique.
Monostérigmique Voir monosporique.
Monostique Dont les éléments sont disposés sur un seul rang. C'est le cas des diverticules des hyphes du revêtement piléique ce certains mycènes.
Monostrate Qui ne constitue qu'une seule strate.
Morphologie Forme générale d'une espèce.
Moucheté Orné de mouchets, c'est à dire, de toutes petites mèches. Semble aussi, et improprement, utilisé pour désigner un amas de très fines taches.
Mucilage Masse ayant l'aspect d'une gelée plus ou moins consistante.
Mucilagineux Voir mucilage.
Mucron Saillie raide. Pointe émoussée. Prolongement ou saillie bien individualisée même si elle est un peu obtuses.
Mucroné En forme de mucron.
Mucronule Petit mucron. Peu utilisé car le mucron est souvent déjà petit.
Mucus Element encore plus fluide qu'un mucilage.
Multinucléé Possèdant plusieurs noyaux par élément. Synonyme : coenocytique.
Muqueux Ayant l'aspect du mucus.
Muriqué Muni d'une ou plusieurs pointes courtes et raides. S'applique souvent au chapeau de certaines espèces mais aussi à certains types de cystides.
Muscicole Qui pousse dans la mousse.
Mutique Sans pointe.
Mycologie Science qui étudie les champignons.
Mycologue Spécialiste qui étudie les champignons dans l'espoir, parfois vain, de les connaître.
Mycorhize Association d'un filament mycélien et d'une radicelle de phanérogame (souvent un arbre) à bénéfice, semble-t-il, réciproque. Parfois ne désigne que le filament.
Mycorrhize Voir mycorhize
Myxosporium Ensemble des deux couches les plus externes d'une spore.
Pigment Substance colorée qui peut se trouver à l'intérieur d'un article (pigments membranaires), collée à l'extérieur de la parois d'un article (pigments pariétaux) ou hors de la membrane sans relation avec celle-ci (pigments extra-cellulaires)
Sécrétrice Caractérise des hyphes remplies d'une substance. On les divise en : laticifère : vivant et colorable donnant le fameux lait de certaines espèces. oléifère : élément mort, d'aspect huileux, commun chez de nombreuses espèces.
Stérigmate Petit prolongement fin à l'extrémité de la baside au bout duquel se développe la spore.
Tubuleux Se dit d'un pied de petite espèce quand il est évidé.